Guarana.be

Energia do brasil 100% natural

La Légende

La légende raconte que Onhiamuaçabe, une jolie femme des tribus Mauès, arracha un oeil à son fils défunt et le planta en invoquant l'esprit des arbres. Peu de jour après, une gracieuse plante poussa, dont les fruits étaient comme les yeux de son fils.

Le Guarana

Le Guarana est cultivé depuis des centaines d’années par les Indiens, premiers habitants de l’Amazonie. C’est pourquoi cette espèce n’a jamais été rencontrée à l’état sauvage. Les botanistes pensent d’ailleurs que mêmes les spécimens présents dans les forêts denses proviennent de plantations réalisées par les Indiens dans le passé.

Les Guarani ont donné également leur nom à la seconde langue du Paraguay ainsi qu'à sa monnaie. Le nom botanique du Guarana, Paullinia Cupana H.B.K. de la variété Sorbilis (Mart.) Ducke, constitue un hommage à C.F. Paullini, un botaniste allemand du 18e siècle.

Le Guarana est un arbuste sarmenteux, qui, dans les forêts, croît sur d’autres arbres et atteint jusqu’à 10 mètres de hauteur. Par contre, cultivé dans des zones ouvertes, il se développe sous la forme d’un arbuste de 2 ou 3 mètres de haut, au maximum.

Sa culture, qui remonte à l’époque précolombienne, était pratiquée par diverses tribus indigènes, notamment les Maués et les Andiras, installées dans le « Bas Amazone ».

Il possède des feuilles composées de cinq folioles et les fleurs apparaissent en panicules d’un jaune clair durant les mois les plus secs de l’année. Les fruits sont mûrs deux ou trois mois plus tard et présentent une coloration allant du rouge foncé jusqu’à, dans une moindre proportion, l’orange, voire même le jaune. Ils sont partiellement ouverts, laissant apparaître 1 à 3 semences de couleur châtain foncé, dont la partie inférieure est recouverte d’un épais arille (membrane) blanc.

C’est à ce moment que doit se faire la cueillette des fruits, avant que les capsules ne s’ouvrent totalement en laissant s’échapper les semences.

La Récolte

Le Guarana commercial est produit uniquement à base des semences. Les autres parties du fruit et de la plante ne sont pas utilisées. La cueillette se fait manuellement, en retirant les fruits mûrs (ouverts) ou les grappes. Après la cueillette, les fruits doivent être placés en tas pendant 2 ou 3 jours dans un hangar, pour provoquer une légère fermentation. Ensuite, on ôte la pulpe, manuellement ou à l’aide de machines, et on les sèche à l’air libre ou grâce à un séchoir solaire.

On utilise alors des tamis pour séparer les grains en fonction de leur taille de façon à uniformiser la torréfaction. Celle-ci est réalisée juste après, de préférence dans des fours en argile, pendant 4 ou 5 heures à feu doux, jusqu’à atteindre un degré d’humidité de 9%. Le résultat est le grain de Guarana torréfié, connu sous le nom de Guarana à l’état brut .